Depuis l’antiquité, la cuisine a toujours occupée une place importante dans le vécu des Hommes. Elle permettait de rassembler des personnes de différents horizons autour d’une même table et d’un bon repas. Mais cuisiner est loin d’être une mince affaire. C’est un travail fastidieux qui nécessite un grand nombre de choses : des ingrédients, un savoir-faire, une concentration, et surtout des ustensiles adéquats. Parmi les ustensiles nécessaires à une bonne cuisine se distingue la poêle à frire.

Qu’est-ce qu’une poêle à frire ?

La poêle à frire est un ustensile de cuisine qui trouve ses origines dans la Grèce Antique, la Rome Antique et la Mésopotamie ancienne. À l’époque, elle avait plusieurs dénominations et son usage était quelque peu limité. Mais après sa réinvention au XIe siècle, la poêle à frire a permis d’inventer de nouvelles recettes comme l’œuf à plat. Ainsi, cet ustensile sert désormais à la cuisson des aliments solides tels la viande, les légumes, le poisson, etc.

En somme, cet ustensile de cuisine est un instrument qui a survécu et traversé le temps. Au cours de cette traversée, elle a subi plusieurs améliorations. De ce fait, on distingue aujourd’hui plusieurs types de poêles à frire.

Les différents types de poêles à frire

Les différents types de poêles à frire se regroupent en deux grandes classes : les poêles avec revêtement, et les poêles sans revêtement.

Les poêles avec revêtement

Cette classe regroupe toutes les poêles antiadhésives. Elles sont le plus souvent fabriquées en aluminium et sont recouvertes de film antiadhésif. Ce dernier peut être en céramique, en carbone amorphe ou en téflon.

Le revêtement en téflon

Il s’agit du premier revêtement antiadhésif pour poêle à frire. Le téflon est une molécule qui a été inventée par Roy Plunkett pour les Dupont en l’an 1938. Mais celui qui a fait de cette molécule un revêtement pour poêle s’appelle Marc Grégoire. C’est donc ce dernier qui a inventé la poêle en téflon. On était alors en 1954.

En 2005, l’Agence de Protection de l’Environnement des États-Unis découvre que l’un des produits chimiques nécessaires à la fabrication du téflon est cancérigène. Et en 2009, il est découvert que ce produit chimique augmente le risque de stérilité chez les hommes. C’est alors que la poêle à frire en téflon quitte le marché.

Mais contre toute attente, l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments publie qu’après plusieurs tests, aucune empreinte de ce produit chimique n’a été trouvée dans les aliments cuits avec ce type de poêle. Le risque de contamination est donc négligeable. Après cette nouvelle, la poêle à frire en téflon fit son retour sur le marché, et y est depuis.

Le revêtement en céramique

Les poêles à frire ayant ce revêtement ont fait leur apparition suite à la publication des dangers liés à l’utilisation d’une poêle en téflon. À leur arrivée sur le marché, elles n’ont pas tardé à séduire la majorité. L’avantage de ces poêles, c’est qu’elles peuvent supporter une température de 400 degrés Celsius tout en étant capables de cuire les aliments à une basse température de 200 degrés Celsius. De plus, leur fabrication rejette moins de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

Revêtement en carbone

Les poêles à frire avec ce revêtement sont capables de supporter une cuisson à 300 degrés Celsius. C’est la seule chose qui les différencie des autres.

Les poêles sans revêtement

Comme vous le soupçonnez, les poêles sans revêtement ne possèdent pour la plupart aucun ornement pour améliorer leur capacité. Elles sont juste fabriquées avec divers matériaux.

La poêle en acier

Ce type de poêle à frire est encore connu sous le nom de poêle en fer. C’est le plus simple à utiliser parmi tous les pôles à frire. Elle est constituée d’une tôle en acier et d’une manche. Le fer ayant une bonne conductivité thermique, il permet à ce type de poêle de monter plus rapidement en température. Cet ustensile est donc idéal pour cuire de la viande ou dorer des œufs.

La poêle en inox

Du point de vue hygiénique, cette poêle à frire est la plus intéressante de toute. Du fait de sa neutralité biologique, elle s’entretient très facilement. Mais contrairement à son prédécesseur, elle n’a pas une bonne conductivité thermique. Pour pallier à ce problème, la poêle en inox est dotée d’une base en couche de métal (aluminium et fer) puis recouverte par un corps en inox.

La poêle en fonte

Elle a des caractéristiques semblables à celle de la poêle en fer. Mais elle se différencie de cette dernière par sa grande inertie thermique et sa masse imposante. De ce fait, la poêle à frire en fonte convient plus au mijotage.

La poêle en cuivre

Ce modèle de poêle à frire a une très bonne conductivité thermique. De plus, elle chauffe et se refroidit très vite. Par conséquent, elle réagit bien à la chaleur et permet de mieux contrôler la cuisson des plats. Mais elle possède un défaut. Lorsqu’elle est mise en contact avec des aliments salés ou acides, cet ustensile de cuisine produit de l’oxyde de cuivre, un produit nocif. Pour y remédier, tous les ustensiles faits en cuivre sont recouverts d’une plaque d’inox ou d’étamage.

Quelle est l’utilité d’une poêle à frire ?

Au-delà du simple fait de cuire des aliments, la poêle pour frire permet aussi de préparer de nombreux types d’aliments, et ce avec une cuisson rapide à la chaleur. De plus, elle est durable, tenace et peut être utilisée avec n’importe quel type de feu.

Comment choisir sa poêle à frire ?

Le choix de la poêle à frire qui convient à ses besoins ne doit pas se faire sur un coup de tête. Il doit se faire en respectant les critères suivants :

Le budget

Après que vous ayez songé à prendre une poêle à frire, assurez-vous d’y consacrer un budget qui soit à la hauteur de vos moyens. Il ne servira à rien de prendre cet ustensile de cuisine pour finir par ne plus avoir de quoi payer les aliments à y préparer.

Le matériau de base et le revêtement

Comme nous l’avons vu et détaillé un peu plus haut, il existe différents matériaux de fabrication de poêle à frire, et différents revêtements possibles. Mais, quel que soit le type de poêle à frire, il présente des avantages. Vous pouvez donc prendre appui sur ces attributs pour choisir celle qui répond à vos attentes.

Le poids et la prise en main

Lorsque vous aurez trouvé la poêle à frire de votre choix, n’hésitez pas à peser celle-ci et à demander sa taille. Même si une poêle lourde permet d’obtenir de bons résultats de cuisson, il n’en est pas moins qu’il peut être encombrant et difficile à manier. Pour éviter cet état de chose, vous devez prendre en compte l’espace disponible dans votre cuisine pour la poêle et l’ergonomie de cette dernière.

Comment l’utiliser pour en tirer le meilleur profit ?

L’utilisation de la poêle à frire se fait en quelques très faciles à saisir.

1.      La préparation de la nourriture

Elle consiste à apprêter sur la table de cuisine la nourriture qui sera cuite. S’il s’agit de cuire plusieurs morceaux, alors assurez-vous de les couper en taille identique. Sinon, il y aura certains morceaux qui seront cuits avant d’autres.

2.      Le choix de l’huile

Pour ne pas enfumer votre maison, il faudra choisir une huile de cuisson ayant un point de fumée très élevé. Parmi ces types d’huile, nous avons l’huile d’olive, l’huile d’arachide et l’huile végétale. Vous pouvez aussi faire usage du beurre uniquement pour rehausser la saveur de l’huile.

3.      Chauffer la poêle et l’huile

Avant de mettre quoi que ce soit dans votre poêle à frire, vous devez toujours la préchauffer pour éviter que les aliments ne s’y collent. Ensuite, versez l’huile et attendez qu’elle soit chaude.

4.      La préparation des aliments

Puisque votre huile est maintenant chaude, vous pouvez y mettre la nourriture. Pendant le processus de cuisson, veillez à bien cuir les deux côtés. Ensuite, patientez quelques minutes et passez à la dégustation de votre repas.

Mais avant, veillez à nettoyer et à entretenir la poêle à frire.

Entretien et nettoyage de votre poêle à frire

L’entretien d’une poêle est particulièrement facile à faire. La première chose à faire avant d’utiliser votre nouvelle ustensile de cuisine est de la culotter. Elle consiste à laisser une délicate couche protectrice sur le revêtement pour la protection de la poêle à frire, l’augmentation de sa capacité antiadhésive, et surtout pour prévenir l’oxydation.

Cette opération devra être répétée toutes les fois où la poêle se met à accrocher les aliments pendant la cuisson.

Pour ce faire, il faudra nettoyer la poêle à frire à l’eau tiède puis au liquide vaisselle. Une fois qu’elle est sèche, recouvrez toute la surface de l’ustensile par une couche d’huile végétale. Après quoi, enfournez l’ustensile à une température de 250 degrés Celsius. Pour la récupération de l’huile ruisselante, servez-vous d’un papier sulfurisé.

Des précautions à prendre ?

Pour user de votre poêle à frire le plus longtemps possible, prendre quelques précautions est de mise. Ainsi, il ne faudra sous aucun prétexte déposer les poêles à frire sur le feu à vide ou dans le lave-vaisselle, et surtout ne pas mettre sous le robinet une poêle chaude qui vient de servir à cuisiner. La variation brusque de température enlève la couche antiadhésive.

Il ne faudra pas aussi nettoyer la poêle à frire en se servant des produits abrasifs ou des tampons à récurer métalliques sous peine d’endommager le revêtement. À la place, vous pouvez utiliser d’abord un essuie-tout, puis rincer avec de l’eau tiède après avoir nettoyé avec de l’éponge et un savon.

Laisser un message